Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 10:47

Hier, à Montpellier...

auxarmes.jpgY'avait foule au pied de l'Hôtel de la Région...


 

sarko.jpgSarko t'es foutu !

jeunesLes jeunes sont dans la rue !

Et beaucoup de femmes aussi !

corne.jpgOn n'y parlait pas que de la réforme des retraites...

decroissance.jpgMais aussi de décroissance...

monseigneur.jpgde démocratie...

P1340165.JPGMonsieur CAC 40

P1340175.JPGDe soleil vert...

dark.jpgEt tout là haut

Au dernier étage de l'Hôtel de Région

veillent deux Dark Vador...

Larbins du Grand Capital

et de la Force Obscure.

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 11:12
Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 20:48

Le gouvernement et ses fidèles nous assènent tous les jours que la réforme des retraites est inévitable avec l'argument massue et simpliste, aux allures "frappées au coin du bon sens" :

"on vit plus vieux donc on doit travailler plus longtemps"...

Si je ne m'abuse, les femmes ont une espérance de vie plus longue que les hommes.

Autrement dit, elles vivent plus vieilles...

Donc si elles vivent plus vieilles, elles doivent travailler plus longtemps...

D'autant plus qu'elles profitent du fait que ce sont elles qui font des enfants pour se prendre des vacances supplémentaires...

 

P1330867.JPGPhoto prise du tramway 

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:13

format.jpg

Gargouille (la tête du Capitalisme)

Il y a deux ou trois jours, je discutais avec un type qui se disait "à la droite de la droite"...Je me suis demandée après coup pourquoi il ne disait pas carrément "extrême-droite". Sans doute parce que "extrême-droite" n'a pas très bonne presse, ça fait penser aux partis néo-nazis.

Et puis, mes neurones se sont mis en ébullition (ça m'arrive souvent en ce moment).

Pour se situer politiquement, on a à disposition une ligne plate horizontale qui part de la gauche (ben oui, on écrit de gauche à droite sous nos latitudes) : l'extrême-droite, la droite, le centre, la gauche et l'extrême-gauche. Et pourtant on vit dans un monde à 3 dimensions (si ce n'est 4).

C'est bien pour cette raison qu'il y a de plus en plus de gens qui n'arrivent pas à se situer sur cette ligne droite (dans la nature, la ligne droite est assez rare, c'est une invention humaine...). Du coup, les gens ne vont plus voter parce qu'ils se situent dans un ailleurs pas défini.

Moi, par exemple, je me situerai plutôt à gauche, voire même à gauche de la gauche, si on considère que la gauche en France ce sont les socialistes...

Il s'est crée en France lors des dernières élections européennes, le parti des objecteurs de croissance. Mais où le situer ? Il n'est nulle part sur la ligne puisqu'il prône un changement radical de notre mode de vie. Anti-capitaliste, on pourrait le mettre à l'extrême-gauche. Le problème, c'est que l'extrême-gauche classique est toujours productiviste, et ne sort pas du capitalisme d'Etat... Pour elle, l'écologie passe après et l'Homme est toujours le centre du monde.

Je vous mets une proposition (qui sans doute va vous paraître complètement utopique) de ce Parti pour la Décroissance :

Le financement des retraites : un faux problème !

La question du financement des retraites,  répétée sans cesse par les médias, les économistes et les politiques dominants, est considérée comme un obstacle incontournable par beaucoup de nos concitoyens dont les imaginaires sont colonisés par la religion de l’économie.
De même que pour la question des dettes privées et publiques, il faut rappeler le faux problème que constitue le financement des retraites et l’imposture de la création monétaire (L’argent-dette). De fait, il est illusoire de croire que l’on trouvera le financement nécessaire pour ces retraites, tout comme le remboursement des dettes accumulées, grâce à la sacro-sainte Croissance, et encore moins en restant dans le système économique actuel. Au contraire, seule une sortie de l’économie productiviste, génératrice d’inégalités, pourra permettre une réappropriation de nos choix de vie et par là même, la transition vers des modes de vie soutenables et souhaitables.

Une proposition : la DIA ?

Nous proposons d’ouvrir le débat de la mise en place d’une « dotation » inconditionnelle d’autonomie, accordée à tous les âges de la vie pour que vivre décemment et dignement ne soit pas lié à une activité rémunérée passée ou présente.

L’octroi d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie (DIA), à condition que celle-ci ne soit pas versée uniquement en euros mais aussi en droits de tirage et d’accès ainsi qu’en monnaies locales fondantes, peut être un outil formidable pour soustraire du capitalisme ce que démocratiquement nous considérons comme relevant de droits humains tels que l’accès à un logement, à l’eau, à la nourriture, à la santé ou encore à la culture et à l’éducation.

De même, cette dotation peut permettre de relocaliser un certain nombre d’activités soutenables et socialement souhaitables à travers des alternatives concrètes et la mise en place de monnaies locales. Enfin, elle peut être un levier efficace d’émancipation en nous libérant de l’asservissement à la centralité de la valeur travail et en libérant du temps de cerveaux disponible pour redonner du sens à nos vies.

Vers une Décroissance soutenable, sereine et conviviale

La question n’est donc pas seulement l’âge de la retraite ni celle de son financement mais plutôt une remise en question de toute l’organisation sociale de nos sociétés capitalistes, productivistes et consuméristes. Il s’agit de se demander qu’est-ce que l‘on produit, comment on le produit et pour quel usage ?

Redonner du sens, redéfinir une échelle des valeurs qui ne soit pas monétaire, déterminer nos besoins, maîtriser l’impact de nos modes de vies sur les autres et l’environnement, repenser nos relations sociales quels que soient nos âges. Tels sont les défis de la Décroissance. Une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie ne serait-elle pas une des solutions à explorer ?

Pour en savoir plus cliquer sur le lien

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 11:22

Lu dans le Canard :

"Qu'on se le dise, l'automne sera saignant !

Des modistes ont inventé le look "barbaque", misant sur les motifs inspirés de la viande :

la cravate à imprimé steak haché,

le T-shirt hamburger,

le tapis de souris tranches de jambon, etc.

Une jeune designer a même imaginé une panoplie complète de découpe de viande

(réalisée au crochet)".

 

Quitte à passer pour une folle parano, je me demande s'il ne se prépare pas un nouveau "complot" à long terme... Qu'est-ce que ça veut dire ? La viande n'a jamais été un symbole de beauté,  ni de "bon goût" à ce que je sache...D'ailleurs, pour preuve,  j'ai vu Lady Gaga porter une robe faite en (faux ou vrais ?) steacks pour recevoir ses prix de meilleures je sais pas quoi (imitations de Madona ?).

Mon interprétation, c'est qu'on veut nous suggérer que nous sommes tous de la viande...Ce qui est d'ailleurs vrai. Une fois dépecé, découpé, quelle différence entre un humain et un cochon ?

Hier soir, j'ai regardé (d'un oeil) le documentaire sur ces rescapés d'un accident d'avion dans les Andes qui ont survécu grâce à la consommation de passagers ayant eu moins de chance. Ceci explique peut-être l'idée lumineuse qui est sortie de cette collision de deux informations dont  mon cerveau détraqué  a fait la synthèse dans la nuit pour surgir ce matin, à l'aube.

N'essaierait-on pas de s'attaquer au tabou ultime ? Le canibalisme...Quand y'a plus rien à manger, ce qui risque de nous arriver un jour si on continue à prôner toujours ces vieilles idées obsolètes, telle que la Croissance à tout prix, le toujours plus et de préférence jetables, qu'est-ce qu'il reste ?

Les bouches inutiles, les vieux, les étrangers qui viennent nous voler nos femmes et notre pain (ben non, du pain, y'en a plus), les Roms, les noirs, les arabes, les pédés, les pauvres de souche (qu'on aura préalablement engraissé avec les précédents)...

Je suis pas sûre que ce soit un bon plan, mais "on" essaie peut-être d'y préparer nos cerveaux déjà bien  amollis. Ou plutôt ceux de nos enfants qui sont quasiment tous nourris essentiellement de protéines animales et n'envisagent même pas de s'en passer un jour. Ils sont accros, comme des drogués (je regarde trop la télé sans doute, j'ai vu un reportage sur un jeune obèse qui se shoote au Macdo et qui ne peut plus s'en passer).

Qu'est-ce que je pourrais  bien vous mettre comme photo pour illustrer cet article...appétissant ! ?

vache.jpg

Les vaches folles sont bien devenues carnivores grâce à nos savants fous   experts scientifiques...

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 07:34

"Il y a une guerre des classes, c'est un fait,

mais c'est ma classe, la classe des riches,

qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner."

Warren Buffett

Un des hommes les plus riches du monde

Vous voilà prévenus...

Pour en savoir plus, lire

"Le Président des riches"

enquête de deux sociologues

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot.

Ca fait peur, mais c'est très instructif et ça se lit comme un polar

 

La connivence entre le monde des affaires, le pouvoir politique et les medias n'est pas une nouveauté. Ca a toujours existé. La différence aujourd'hui, c'est que la droite au pouvoir s'est décomplexé, non seulement ne se cache plus, mais bien au contraire nous prie d'admirer les riches, voire même de les aimer. Et surtout, essaye de nous convaincre que tout ceci est normal, dans l'ordre des choses. Les riches nous donnent du travail, ils sont d'utilité publique...Beaucoup de personnes en sont convaincues. Pourtant, depuis les années 80, les gains de la production vont essentiellement aux actionnaires de la Bourse et non pas à ceux qui produisent, c'est-à-dire les travailleurs, les salariés. Les riches jouent avec le produit de notre travail, l'argent qu'ils amassent de manière quasiment névrotique et...le perdent. D'où la crise, la ruine des banques qui ont investi dans des actions pourries. Et qui doit payer ? Nous, les contribuables...Qui doit se serrer la ceinture ? Nous, les "pauvres".

Et si vous êtes encore assez naïfs pour penser qu'en 2012, en votant pour les socialistes, tout s'arrangera, vous pouvez faire une croix dessus. Les socialistes, plus discrètement, travaillent aussi pour les riches...Ils fréquentent les mêmes grandes écoles, ont les mêmes relations dans ce monde fermé que sont les industriels, les PDG des multinationales, etc. Les socialistes défendent le capitalisme.

Vous comptez alors sur les Verts ? Vous pouvez déchanter : ils sont aussi capitalistes, même s'ils ne s'en vantent pas.

Alors ? Le FN ? C'est encore pire...

L'extrême-gauche ? Ils proposent de renationaliser les banques...Et pourquoi pas l'Oréal, Renault, et toutes les entreprises qui délocalisent ? Les riches peuvent s'en aller ailleurs, on a pas besoin d'eux, dit Mélenchon...Et si c'était vrai ? En tout cas, c'est ce qu'on a fait en 1789...

L'intérêt de ce livre n'est pas seulement dans l'état des lieux de cette situation injuste, forcément injuste et déprimante. Les riches nous ont déclaré la guerre ? Il faut donc se défendre. Sinon, tout ira de mal en pis pour nous. Ils continueront à nous bouffer la laine sur le dos. Donc à la fin du livre, nos deux sociologues, qui ne se cachent pas d'être marxistes, nous font quelques propositions."Les riches sont solidaires, organisés, mobilisés. Faisons comme eux !".

Bon, je suis en train de lire le livre, et je ne suis pas encore à la fin. Mais je vous tiens au courant dès que je l'aurai fini.

P.S. : Les Pinçon-Charlot font la une du Télérama de cette semaine.

2. P.S. : il y a aussi l'affaire Wildenstein, dont très peu de medias parlent, si ce n'est Mediapart. Pourtant, c'est encore pire que l'affaire Bettencourt. Je vous en parle bientôt (si vous n'êtes pas encore abonnés à Mediapart).

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 11:02

canal.jpgY'a quelque chose à photographier ?

journalistes1.jpgVoire même à filmer...

artistes.jpgUn spectacle de rue ?

barbu.jpgLe mystère s'épaissit...

Dame-blanche.jpgLa grande dame blanche...

veaux.jpgUne manifestation anti-corrida : 1800 manifestants selon la police, 3000 selon les organisateurs...

chien.jpgMais ils n'ont pas compté les chiens...et il y en avait beaucoup !

manifs.jpgOn n'a pas vu François Marie...

P1330911.JPGDemain, je vous mets la vidéo (pour le son et pour compter les manifestants).

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 11:07

La propagande sur la réforme des retraites, selon notre gouvernement, bat son plein. "Pédagogie" simpliste pour peuple décervelé : on vit plus longtemps, donc on doit travailler plus longtemps. Personnellement, je ne vois aucune logique dans cette formule. "On vit plus longtemps". Admettons, mais dans quel état ?

A ce que j'ai entendu dire, les maladies de la prospérité sont en pleine forme : maladie cardio-vasculaire, diabète, cancers, sclérose en plaque, etc. Et arrivent de plus en plus tôt (ce qui ruine la sécurité sociale).


On commence à avoir des problèmes de santé à 63 ans, en moyenne. Les cadres plus tard que les ouvriers. Normal, les cadres sont plus riches, peuvent donc mieux se soigner et surtout ont une alimentation plus saine. Quand on se nourrit chez Liddle, forcément, la santé en pâtit.

 

Ceci dit, on sait que les premières victimes de cette réforme seront les femmes, qui touchent déjà 40% en moins, pour cause de natalité, mais aussi d'emplois précaires. Et qu'apprends-je ce matin ? Que les femmes qui n'ont pas d'enfants ont une retraite plus élevée que les autres.

 

Effet pervers de cette réforme : les femmes feront moins d'enfants...ce qui aggravera encore le problème des retraites : moins d'enfants, moins de futurs travailleurs pour payer nos retraites...

Des solutions, il y en a. Mais elles remettent en question le système économique : le capitalisme. Et ça, faut pas y toucher : même les socialistes sont capitalistes...

Et si Sarko ne passe pas en 2012 (ce que j'espère), c'est DSK qui prendra la relève...DSK qui est de notoriété publique capitaliste. Donc aucun changement en vue, si ce n'est la même politique en plus soft (peut-être).

Demain paraît un livre "Le président des riches". Une enquête des deux sociologues sur la collision entre les politiques et le monde de l'argent.

Si vous voulez en avoir un avant-goût, une émission de radio à écouter sans modération (vraiment très intéressante) :

 Le président des riches (clic)

Ca vous prendra une petite heure, mais vous serez plus intelligents après...Et n'ayez pas peur de vous ennuyer, c'est limpide...


Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 09:58

Qui a dit :

"Il n'est pas question de stigmatiser une communauté en particulier, en l'occurence, les Roms. Il y a beaucoup d'autres étrangers qui commettent des crimes et des délits en France." ?

Un indice ?

C'est un ministre auvergnat.

Qui comme chacun sait ne commettent jamais de crimes ni de délits en France...

(les ministres et les auvergnats)...

P1330365.JPG

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 14:08

Autopromotion pour un nouveau blog


La nourriture, c'est politique. Faire la révolution dans nos assiettes, savoir comment et pourquoi il faut changer nos habitudes alimentaires

si on veut sauver notre planète,

lutter contre la faim dans le monde,

préserver notre santé

et refuser la maltraitance animale.

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article

Ecce Fama

  • : Source de la Vie
  • Source de la Vie
  • : Veux-tu passer de l'autre côté du miroir? Avec mes deux psychopompes, je veille sur la Source de Vie. Les devas du lieu m'inspirent des diatribes acérées contre les forces brutes de l'Âge de Fer.
  • Contact

La Source de la Vie

Trouve !

mes blablas

Nostalgie

Bric À Brac