C'est une information d'IMPORTANCE à diffuser (sur vos blogs, forums, connaissances etc.) très vite.

En résumé : Ceux qui ne mangent pas bio (et encore) et qui vivent en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, à Malte, en Grèce et en Espagne, ont probablement consommé, et consomment encore, de l'huile de moteur ukrainienne ! Ce en toute connaissance des industriels... des autorités de ces Pays... et de l'Union Européene. Mieux, cette dernière a, pour l'occasion, autorisé la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d'huile de tournesol frelatée  (en prenant tooooutes les précautions pour garantir la sécurité du consommateur évidemment). Ben voyons  !!

Silence total des médias, de la grande distribution et des autorités.
Impossible d'obtenir la liste des aliments contaminés.
Les sociétés (et toutes leurs marques et sous-marques) concernées, selon Le Canard Enchaîné, sont "Saupiquet, Unilever (propriétaire de Knorr, Magnum, Fruit d'Or, Miko, Planta Fin, Amora) mais également Carrefour Promodis et Auchan. Ainsi, on peut trouver cette huile de moteur dans des batonnets de surimi, du céleri rémoulade, de la soupe de poisson en conserve, du poisson pané, des paupiettes de veau, du thon et des sardines à l'huile, mais aussi dans la pâte à tartiner chocolatée, le blé pour petit déj', les gauffrettes à la confiture, les barres céréalières et sucrées pour les enfants, les cookies et bien sur la mayonnaise, le tarama, la sauce béarnaise et enfin de la sauce vinaigrette." 150 à 200 références sont concernées. Impossible de savoir avec précision lesquelles !!

Apparemment les agroindustriels "chient dans leur froc" que l'information se diffuse.

Pour lire la suite, c'est
ICI (cliquer sur le mot "ici" en majuscule).