Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 11:11
J'ai reçu ce texte dans ma messagerie, et comme ça me parle, je vous le mets tel quel, y'a pas une virgule à y changer :
« J'ai cru en l'homme. Je n'y crois plus. J'ai eu foi dans l'humanité : c'est fini. J'ai pensé, dit et écrit que mon espèce avait un avenir. J'ai tenté de m'en persuader. Je suis maintenant sûr du contraire : l'humanité n'a nul destin. Ni lendemain qui chante, ni surlendemain qui fredonne. No futur : elle est comme une droguée - avide et déjantée, esclave des biens matériels, en souffrance de consommation, asservie à ce qu'elle imagine être la "croissance" ou le "progrès", et qui sera sa perte. Si elle ne s'autodétruit pas dans une guerre atomique... Une épave !

 

J'ai vu les résolutions de la conférence de Stockholm s'engloutir dans les pollutions, les saccages et les profits boursiers qui s'ensuivent.

J'ai regardé le Programme des Nations unies pour l'Environnement se consumer dans les dévastations civiles et guerrières. Le même sort est advenu à l'appel de Rio de Janeiro de 1992, une ville de carnaval et de favelas où j'avais pourtant vu le commandant Cousteau se faire acclamer devant un parterre de chefs d'État - sacré "Captain Planet" ou "conscience écologique" d'une humanité enfin soucieuse de la maison Terre. Fariboles à usage médiatique ! Le protocole de Kyoto, élaboré en 1997, s'asphyxie dans l'égoïsme forcené des riches - tout comme la planète étouffe dans les excès de gaz carbonique, d'ammoniac et de

méthane. J
'en ai marre de la perpétuelle dictature des intérêts individuels, familiaux, corporatistes, religieux, communautaires ou nationaux ; du je-m'en-foutisme et de l'hypocrisie ; de la bassesse ordinaire ; de l'égoïsme général (je me range, évidemment, sous l'adjectif "général").

Je continue le combat pour la planète et pour l'homme sans la moindre perspective de succès. Par habitude. Par devoir. Mais sans autre espérance que d'en rire ou d'en pleurer - tel le musicien du Titanic en train de jouer « Plus près de toi, mon Dieu », de l'eau jusqu'aux genoux.

Aux yeux du philosophe qui n'a jamais entretenu d'illusions, ou du moraliste qui a perdu toutes les siennes, l'homme est un poulet à deux pieds sans plumes qui descend des bactéries et qui y retourne après avoir saccagé le poulailler.

Sauf miracle ... Mais, je le rappelle, un miracle est un événement que tout le monde attend pour conjurer la catastrophe, et qui n'arrive jamais.

Je suis un déçu de l'humanité, comme d'autres le sont du socialisme ou du capitalisme...Nous fonçons vers le précipice en nous réjouissant de notre vitesse prodigieuse, que nous nommons "croissance"...Chaque métaphore est éculée, mais pertinente."

 

A lire ou à voir (vidéo de 5 minutes en anglais, mais les images sont parlantes d'elles-mêmes) : les Obélix américains se rebiffent sur le site de Courrier International.

Avertissement aux âmes sensibles : c'est de la pornographie alimentaire...On a juste envie de leur dire : Crève !

"La grande bouffe" (film qui fit scandale en son temps de Marco Ferreri), à côté, c'est de la gnognotte...


Partager cet article

Repost 0
Published by Guern' de Bé - dans politique
commenter cet article

commentaires

Humanimalités 13/11/2010 19:08



Bah !!!
Pourquoi il perd son temps à lire l’autre, qu’il fasse gaffe le temps c’est de l’argent qui disait le picsous ;)



Guern' de Bé 14/11/2010 11:38



C'est vrai que lire est une activité quasiment gratuite, que ça informe, éduque, fait réfléchir, rêver et sortir de sa bulle. Lire est une très mauvaise activité pour le buizness...d'ici qu'on
découvre que ça rend plus intelligent...on n'est plus très loin de Fareinheit 451...



sandrin 03/11/2010 09:16



hello,


il a encore frappé l'inconnu qui n'a pas de temps à perdre.


je crois qu'il y a un malentendu. Soit j'ai mal lu, soit il lit mal.


je vous trouve, cher monsieur, très agressif, sans raison.  Je ne vois pas où ça peut mener.



Guern' de Bé 04/11/2010 20:59



Nulle part, j'en ai peur...Je crois savoir que l'agressivité n'était pas dirigée contre toi (hum !)...



jpvdm 01/11/2010 21:40



Madame,


Tout d'abord une question. De quoi vivez-vous ?


De l'aide publique ? Auxquel cas, vous êtes redevable des impôts du CAC 40 qui en fournissent les 2/3 des subside.


Vous travaillez ? Ce que vous faites ne vous gêne-t-il pas parfois aux entournures ?


Vous êtes commerçante ou chef d'entreprise ? Qui exploitez-vous ?


Il est facile de conchier l'humanité en prétextant que "la nature humaine est ainsi". Donc, on ne fait rien.


Pour votre gouverne, je rédige actuellement un ebook en langue anglaise dont la troisième partie est entièrement consacrée à la défense des animaux.


Et vous, concrètement, qui avez la critique facile, que faites-vous ?


 


Pour ma part, je rédige un eboook dont la troisième partie est entièrement consacrée à la défense des animaux.


Et vous, vous faites quoi ?


JPVDM


 


Je n'ai pas de site ni de blog. Je n'ai pas de temps à perdre avec ça. J'ai autre chose à faire.


 



Guern' de Bé 03/11/2010 09:15



J'espère qu'elle te répondra...


Le CAC 40 payent des impôts pour l'aide publique ??? Je vais aller vérifier ça, j'ai toujours entendu dire que les entreprises du CAC 40 donnaient leurs bénéfices aux actionnaires et étaient
exonérées de la CSG et autres prélèvements sociaux...



"Revenus du
capital 
La CSG payée sur les revenus du capital est déductible à hauteur de 5,8% dès lors que ces revenus ont été soumis au barème progressif et non à un prélèvement forfaitaire."



Plus on est riches, et moins on paye, c'est bien connu
!



Blutch 01/11/2010 13:46



Les gens qui se goinfrent sans se poser la moindre question sont de ceux "Qui regardent et laissent faire".
Les bouddhistes disent que la responsabilité commence àvec la prise de conscience de faire du mal.
C'est parfois difficile de pouvoir trier entre ceux qu'il faut informer parce qu'ils regardent et laissent faire, et condamner ceux qui font le mal en conscience , par égoïsme ou cupidité.
Dans une déclaration publique (livres, journaux, blogs, etc.) il est impossible de trier, car on ne choisi pas ses interlocuteurs. C'est donc à ces derniers de "prendre" la chose comme ils le
sentent.
Une chose est certaine, si nous devions, comme aux temps jadis, aller tuer soi-même sa nourriture, il y aurait plus (+)** de végétariens......
Et je ne sais pas comment il est possible de parler de l'abolition de la chasse devant une côte de boeuf ??????
Blutch.


** C'est con la langue française qui utilise les 4 mêmes lettres pour signifier le rien et le tout.....



Guern' de Bé 03/11/2010 09:05



Les humains ne sont-ils pas les inventeurs du bien et du mal ? Les autres animaux ne se posent pas ce genre de questions...Si nous en sommes les créateurs, nous avons donc une conscience de ce
qui est bien ou mal, même si nous ne l'exprimons pas, c'est inscrit dans nos gènes, notre inconscient collectif.


Manger des animaux, c'est légal et reconnu comme "normal", pourtant les gens se refusent à aller voir ce qui se passent dans les abattoirs et quand par hasard, ils se retrouvent malgré eux devant
une scène où l'on tue et torture (les photos de laboratoire, par exemple, ou la corrida), ils expriment leur sentiment d'horreur...Ils conspuent facilement les élevages de chats ou de chiens en
Chine et signent les pétitions contre, sans se poser de questions...Les nazis faisaient exactement la même chose avec les juifs.


"...beaucoup d'Allemands avaient dans leur entourage un "juif bien-aimé", un juif vraiment exceptionnel à ne pas confondre avec les juifs "ordinaires". C'est la même chose avec les animaux. On a
des animaux de compagnie, à ne pas confondre avec les "cochons de boucherie" et les "chevaux de boucherie". Christa explique que cette schizophrénie éthique est ouvertement soutenue par les
gouvernements et l'industrie de la viande, tandis que les divers médias font subir à la population un lavage de cerveau, comme Hitler le faisait."



sandrin 01/11/2010 11:39



ben, il n'a pas de site  en lien ?



Guern' de Bé 03/11/2010 08:49



Il n'a pas de blog : il squatte le mien quand il a quelque chose à dire...



Ecce Fama

  • : Source de la Vie
  • Source de la Vie
  • : Veux-tu passer de l'autre côté du miroir? Avec mes deux psychopompes, je veille sur la Source de Vie. Les devas du lieu m'inspirent des diatribes acérées contre les forces brutes de l'Âge de Fer.
  • Contact

La Source de la Vie

Trouve !

mes blablas

Nostalgie

Bric À Brac