Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 10:06
Les ajoncs éclatants, parure de la source
Dorent l’âpre écorce que le soleil allume
Au loin, brillante encore comme une écume trop douce
Commence la rivière où la lueur s’embrume
A tes pieds, la lumière, le silence. Le nid
Se tait, les hommes sont rentrés sous le chaume qui fume
Seul l’oisillon tombé, ébranlé par la brume
À la vaste splendeur de la source s’unit
Alors, comme du fond d’un abîme, des bouts de bois
Des landes des ravins des crocos aglagla
(c’est pour la rime)
Des voix lointaines
(re aglagla)
S’élancent, piégées par ton APN
L’horizon tout entier s’enveloppe dans les ombres
Et le soleil mourant sur un ciel riche et sombre
Ferme les branches caca d’oie de son vert éventail
Mais avec Gredine tout est en pagaille.

Ambre

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
et là elle est plus soft (je lis mes mails à l''envers ... donc là j'ai une longueur d'avance....hihiii)
Répondre
G
Elle est plus soft dans le "bon" sens. C'est clair !
D
j'adore vraiment la dernière strophe du poème !<br />  
Répondre
G
Ambre est très douée !
M
oui il y a bien une saloperie de bestiole au milieu!
Répondre
G
Oui, c'est net, mais dans l'autre sens, ce n'est plus une bestiole...enfin, d'un autre genre.
S
ça fait tout "floute" comme dirait les gamins hé, hé. Joli ! Bises et bonne journée Grenouille
Répondre
G
C'est artistique !
L
je vois comme un os de bassin et un gros pied ... qui a son reflet sur l'eau ... et un long bras qui tient une pierre ...<br /> grenouille, là, cette fois, j'ai vraiment peur !!!!!!!<br />  
Répondre
G
Je vois un insecte au milieu.

Ecce Fama

  • : Source de la Vie
  • : Veux-tu passer de l'autre côté du miroir? Avec mes deux psychopompes, je veille sur la Source de Vie. Les devas du lieu m'inspirent des diatribes acérées contre les forces brutes de l'Âge de Fer.
  • Contact

La Source de la Vie

Trouve !

mes blablas

Nostalgie

Bric À Brac